Deux rendez-vous avec la forêt

Les 2, 3 et 4 juillet, des journées et des nuits partagées en forêt partout en France

Agenda – Les 2, 3 et 4 juillet, rendez-vous un peu partout en France pour des journées et des nuits partagées en forêt et le 8 juillet, pour un webinaire sur le thème de « La forêt, notre poumon grandeur nature »

Les Nuits des Forêts se déroulent du 2 au 4 juillet dans le respect du rythme de la forêt, de ses écosystèmes et de l’ensemble des êtres vivants qui l’habitent. Pendant toute la durée de l’événement, des forestiers, des professionnels et des bénévoles seront présents pour transmettre les connaissances de la forêt et les comportements à adopter lorsqu’on s’y rend.

Expériences de nature, actions collectives en forêt, spectacles, œuvres artistiques, veillées et partage de connaissances et de savoir-faire par des forestiers, des professionnels du bois, des acteurs engagés ou des scientifiques… Ce rendez-vous est une invitation à découvrir la forêt proche de chez vous et découvrir ses multiples fonctions : environnementale, productive et récréative.

Un festival né de la rencontre entre les acteurs de la filière forêt-bois française et ceux du secteur culturel et artistique, engagés pour la transition écologique.

Pour en savoir plus…

 

Le 8 juillet à 18h00, une conférence est organisée en live sur  facebook, youtube & TWITCH par le mouvement UP, sur les enjeux de maintien et de restauration de la forêt.

Il fait le constat que la biodiversité des forêts se meurt en raison de la surexploitation du bois et surtout de l’expansion de l’agriculture. Cette déforestation massive entraîne la pollution de l’air et des sols, et provoque un désordre planétaire qui met en péril la capacité de résilience des écosystèmes biologiques. La forêt amazonienne est la première concernée; à bout de souffle, le poumon vert de la planète rejette davantage de CO2 qu’il n’en absorbe. En cause, entre autres, l’Union européenne qui importe et consomme 36% des denrées agricoles et des produits d’élevage.

Face à ces alarmants constats, des chercheurs, des ONG et des pays importateurs se mobilisent en faveur d’une consommation « zéro déforestation » à l’horizon 2030. Ils s’engagent pour la fin des importations de produits forestiers ou agricoles détruisant les forêts comme le cacao, l’hévéa, le soja, l’huile de palme, le bois, ses produits dérivés et la viande bovine.

Pour s’inscrire à la conférence