Le télétravail : accélérateur de la dispersion territoriale

La Covid-19 a fait davantage progresser le télétravail en une nuit qu’en cinq ans.

Le confinement a entraîné chez les employeurs publics et privés un boom du télétravail. La Covid-19 a fait davantage progresser le télétravail en une nuit qu’en cinq ans. C’est le constat que fait Bernard Vachon, chercheur en développement local et territorial au Québec.

Après des décennies de concentration, à travers un processus de métropolisation continu qui a appauvri les régions, les signes d’un mouvement de dispersion et de reconquête territoriale se manifestent à travers le télétravail.

Ce dernier est, selon le chercheur, en voie de révolutionner les modes et les organisations du travail. « Le mouvement est irréversible. Il s’agit de bouleversements structurels. Les centres-villes devront se réinventer, les tours à bureaux trouveront d’autres usages à leurs espaces laissés vacants par la «migration» du travail. »

Pour lire l’ensemble de son texte…