Cahier de la ruralité : Visiteurs d’un jour, habitants de demain

Une famille écoute un guide, à ClunyVillage édite chaque trimestre un supplément de 20 pages dédié aux grands enjeux de la ruralité. Le tourisme est-il une chance pour la campagne ? Dans le numéro 152, en vente en kiosque, nous nous interrogeons sur les liens entre attractivité et tourisme.

« Conjuguer tourisme et attractivité durable »

En 2019, à la demande des acteurs des territoires, le Gouvernement a lancé l’Agenda rural, un plan d’action en faveur de la ruralité. Depuis maintenant trois numéros, Village porte un regard objectif et critique sur ces politiques publiques et sur l’ensemble des actions déployées par l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT).

Les citoyens et les collectivités locales s’emparent-ils aisément des outils créés ? Les retombées sur le terrain des politiques menées par l’Europe, l’État, la Région, le Département, les Établissements publics de coopération intercommunale, voire les communes, sont-elles positives ?

C’est à toutes ces questions que répondent ces Cahiers de la ruralité. Et ce par grandes thématiques : la mobilité et la jeunesse dans les deux précédents numéros, le tourisme et l’attractivité dans celui que vous tenez en main. Une attractivité qui doit être fondée sur les forces réelles et spécifiques à chaque territoire. Il n’est donc pas judicieux de bâtir une stratégie marketing qui réponde uniquement aux aspirations des touristes de passage ou des futurs habitants. Celle-ci provoquerait une concurrence territoriale dont ceux qui vivent déjà sur place pâtiraient. Les risques de conflits seraient augmentés. L’âme des lieux peut-être perdue.

Il s’agit plutôt de miser sur les spécificités et les points forts de chaque territoire en associant tous les acteurs. C’est ainsi que ruraux et néoruraux se sentiront respectés et que leurs besoins seront pris en compte. Tous les aspects du développement local doivent être traités de concert pour permettre une attractivité durable. Cela passe, par exemple, par une politique touristique en lien avec cet objectif d’attractivité. Une politique ancrée. Ni hors-sol, ni démesurée.

Sylvie Le Calvez, directrice de publication.

AU SOMMAIRE DES CAHIERS DE LA RURALITÉ #3 :

Une famille en train de visiter l'abbaye de Cluny.
Abbaye de Cluny ©Stéphane Perraud

 

– Visiteurs d’un jour, habitants de demain

Certains territoires cherchent à attirer de nouveaux habitants à tout prix, quand d’autres misent tout sur le tourisme pour soutenir l’économie locale. Il existe pourtant une troisième voie, plus inclusive. En Clunisois comme en Lozère, la politique d’accueil sert autant les habitants que les visiteurs de passage. Lesquels sont tentés de s’installer à leur tour. Reportages.

– Ici et ailleurs

– « Construire ensemble un projet au service de l’intérêt général »

Chercheur à l’Université d’Aix-Marseille, Christophe Alaux plaide pour la construction d’une politique d’accueil destinée à la fois aux touristes et aux nouveaux habitants. Le directeur de l’Institut de management public et gouvernance territoriale d’Aix-Marseille préconise pour cela de rassembler les forces vives locales, privées et publiques, et de s’appuyer sur la qualité de vie afin d’offrir la proximité et l’authenticité recherchées par ces deux publics.

– L’actualité du monde rural

Retrouvez le Cahier de la ruralité #3 dans le magazine Village n°152, du printemps 2022. Abonnez-vous ou commandez-le en ligne.