Monnaies locales bien plus que de l’argent !

Eusko au Pays basque, Luciole en Ardèche, Muse en Anjou… Les monnaies locales complémentaires essaiment sur tout le territoire, avec une même volonté : relocaliser l’économie et générer des liens entre les habitants. Mais avec des fortunes diverses.

Monnaies locales
© Cil vert

« Deux cookies, un muffin et une part de pizza à l’aubergine. Ça fait 8 €… ou 8 Lucioles », annonce Valérie Roux derrière son comptoir. Adeline Guyon, cliente régulière de ce salon de thé installé à Joyeuse en Ardèche, sort de son porte-monnaie deux billets colorés. Le premier est orange vif et vaut une unité. Le second, vert pétant, est frappé d’un 7 peu conventionnel. « Oui, en Ardèche, on peut payer avec des billets de 7 ! C’est le numéro de notre département, s’amuse Valérie en empochant l’argent. En acceptant la monnaie locale, je participe à la relocalisation de l’économie. Je ne peux pas écouler mes Lucioles au supermarché pour acheter des produits fabriqués loin d’ici. En revanche, avec ces billets, je m’approvisionne en légumes bio au marché. Le maraîcher ira les dépenser chez le vendeur de matériaux agricoles du coin. Lequel viendra peut-être m’acheter des biscuits… Créant ainsi un cercle vertueux. »

Par Stéphane Perraud

Retrouvez l’intégralité de ce reportage dans le magazine Village de l’hiver 2020. Si vous le commandez en ligne, les frais de port sont offerts en France métropolitaine. Le magazine Village ce sont des informations et des initiatives menées dans les territoires. Abonnez-vous et accédez aux archives en ligne.