Découvrez le podcast « La jeune fille et la ferme »

Arte Radio vient de mettre en ligne le podcast "La jeune fille fille et la ferme" en immersion aux côtés d'une jeune femme agricultrice.
Crédit : Malijo

Arte Radio vient de mettre en ligne le podcast « La jeune fille fille et la ferme » pour vous plonger en immersion aux côtés d’une jeune femme agricultrice.

Ce documentaire d’Yves Deloison, nous fait vivre au plus près le quotidien d’une apprentie agricultrice et interroge la question du genre dans le milieu agricole ainsi que la notion de transmission.

« Est-ce que parce que je suis une fille, je vaux rien ? » Coralie, 18 ans, prépare un BTS agricole au lycée de Coutances dans la Manche. Son rêve : reprendre la ferme que son père destinait au fils qu’il n’a pas eu. Un regret et une amertume que, malgré son grand amour pour ses deux filles, ce cultivateur ne parvient pas à masquer. Une souffrance pour Coralie qui travaille d’arrache-pied sur l’exploitation familiale pour prouver qu’elle peut faire autant, voire plus et mieux qu’un homme. Mais à ses yeux comme à ceux de son père, le résultat n’est jamais à la hauteur de la représentation que l’une et l’autre se font des garçons du même âge. En particulier de son cousin Pierre-François, élève de la même classe de BTSA et futur repreneur de l’exploitation de ses parents, voisine de celle de Coralie.

Ce documentaire en immersion suit l’apprentie agricultrice le temps d’une année scolaire en plein cœur du bocage normand. Une vie de jeune fille d’aujourd’hui, entre fêtes le week-end, bains de mer entre copines, cours au lycée ou stage dans une ferme de la Hague. À des années lumières des préjugés sur la jeune génération, Coralie s’interroge sur la transmission de l’exploitation, sur son avenir en couple et en famille, et sur la question du genre dans son milieu.

Pas simple pour elle de « prouver qu’une fille peut être agricultrice » comme elle le formule, surtout sous le regard d’un père omniprésent, partagé entre une réelle tendresse à l’égard de sa fille et la frustration de ne pas avoir son « gars ».

Ecoutez le podcast ici