Des cabas dans les tuyaux

Stéphanie Dick pose devant ses cabas.
Militante du recyclage, Stéphanie Dick réalise des merveilles avec trois bouts de tuyau.

Que faire des kilomètres de tuyaux en plastique d’arrosage agricole ? En Camargue, Stéphanie Dick, designer produit, transforme ces déchets en cabas. Avec des agriculteurs locaux et deux associations, elle vise une production de 4 000 unités par an.

Texte et photos : Philippe Bourget

Bâches de serre, bidons, tuyaux… Le secteur maraîcher produit des déchets. Si pour certains d’entre eux des filières de recyclage existent, il n’en est rien pour les tuyaux d’arrosage goutte à goutte. Ces fins plastiques noirs ou bleus, cassés lors des récoltes de fraises, melons, asperges ou courgettes, ne sont pas réutilisables. Les agriculteurs les ramassent et les stockent dans un coin, ne sachant qu’en faire. Voire se débrouillent avec une déchetterie pour les passer en encombrants. Au pire, ils les brûlent. Et les Bouches-du-Rhône sont le premier département maraîcher de France… « Le recyclage n’est pas rentable. Il est possible de transformer ces produits en sacs poubelles mais les usines spécialisées sont dans le Nord. Venir récupérer ces déchets ici ne les intéresse pas », avance Stéphanie Dick.